Skip to content

Retrospective Louise Bourgeois à la Tate Modern de Londres

novembre 14, 2007

Je vais achever ma série londonienne par cette expo qui se tiendra jusqu’au 20 janvier 2008 à la Tate Modern de Londres, avant sa venue chez nous au Centre Georges-Pompidou au Printemps 2008.

La grosse araignée devant la Tate Modern, c’est elle !

 

anais40.jpg

Ce n’est pas réellement un expo pour les enfants : des araignées géantes (beurk!), des poupées couvertes de cicatrices, des cellules… bref rien que des trucs réjouissants et gais… Le rétrospective permet à l’aide de 200 oeuvres de retracer plus d’un demi-siècle de création de Louise Bourgeois, artiste née à Paris en 1911 et exilée au U.S.A depuis 1938.

Si, comme moi, vous ne maîtrisez pas, les production des femmes-artistes au XXè siècle, je ne puis que vous conseiller le Femmes artistes, Artistes femmes, de 1880 à nos jours (ed. Mazan) de Catherine Gonnart et Elisabeth Lebovici : pour la première fois un panorama complet des oeuvres artitiques d’artistes féminines qui ont marqué le XXè siècle.

985-960.jpg

Enjoy !

8 commentaires leave one →
  1. Catherine permalink
    novembre 14, 2007 9:05

    Bonjour Marigaz,
    beuhhhh, la grosse araignée !!! On se croirait dans Le seigneur des anneaux 3.
    Joli tour d’horizon de la capitale anglaise en tous cas, qui se rapproche aujourd’hui de 40 minutes je crois, avec l’ouverture de Saint Pancras … Encore une bonne raison pour y aller faire un tour …
    Bonne journée à toi.

  2. novembre 14, 2007 11:05

    Quand je viens chez toi, j’ai l’impression d’être encore la bas!!! Et pour le bouquin, ça me dit bien aussi!

  3. marigaz permalink*
    novembre 15, 2007 8:43

    @ Catherine :
    Impressionnant les araignées de Louise Bourgeois, expo à déconseiller aux aracnophobes !
    Depuis le 14/11, Londres s’est rapproché de 20mn… et c’est pas un luxe, car le trajet du tunnel à Londres c’est super long… De plus, St Pancras est une gare vraiment très belle, rien à voir avec Waterloo. Elle vaut le détour !

    @ Dyns :
    Merci à toi ;) Oui, sauf erreur, ce doit être le premier ouvrage qui reprend la production artistique exclusivement féminine du XXè s. Pas un luxe non plus !

  4. novembre 15, 2007 11:17

    Moi je l’aime bien, cette grosse araignée… Et merci pour la piste du bouquin.

  5. marigaz permalink*
    novembre 15, 2007 3:44

    @ Frieda l’ecuyère :
    Beaucoup d’araignées et de symboles phaliques dans la production de Louise Bourgeois… on évitera toutes étude psy ;)
    + de photos sur ses oeuvres là : http://tate.org.uk/modern/exhibitions/louisebourgeois/default.shtm

    Pour le livre, c’est même pas un sursaut de féminisme, mais une vraie carence culturelle ! Enfin, c’est mon avis…

  6. novembre 16, 2007 7:23

    Je connais ce bouquin et faut dire que la position sociale de l’artiste féminine a évoluée à tel point que j’ai lu cette phrase insoutenable dans Beaux Art mag  » la paupérisation de l’Art Contemporain est dû à la presence de plus en plus importante de la femme dans les arts.
    A méditer…

  7. marigaz permalink*
    novembre 16, 2007 7:37

    @ lavieenrouge :
    Je réponds derechef : « Boycottons BX-Arts Mag !!!  » ce qui entrainera une paupérisation de BX-Arts Mag !! NA !

Trackbacks

  1. IDEAT at New York… Objets et décorum US « The Mariga’Z Bulle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :