Skip to content

La magie de Salem (Massachussets) # 2

avril 7, 2009


new-england-oct06-003

L’arrêt de bus touristique devant le Witch Museum….

La ligne rouge que l’on aperçoit sur le trottoir est à suivre pour profiter d’une balade à travers les points d’intérêt la ville.

La matinée de notre première vraie journée est consacrée à la visite de la tristement célèbre ville de Salem « La ville des Sorcières »… Après une nuit de repos à Danvers et la magie du décalage horaire nous voilà en route de bonne heure !!

Le Salem Witch Museum, dans un bâtiment qui ressemble à une église, rappelle les heures les plus sombres de la ville, dans un petit spectacle son et lumière absolument kitschissime, parfois ennuyeux si on comprend pas bien l’anglais avec un accent british prononcé, mais très bien fait pour se remettre dans le contexte de Salem et le procès de sorcellerie.

new-england-oct06-030

The House of Seven Gables (1668)

Une petite parenthèse sur le procès des Sorcières de Salem *:

En 1689, le pasteur Samuel Parish s’installa à Salem avec sa famille et leur servante, Tituba, esclave amenée des Barbades. La fille et la nièce de Parish, en mal de distractions, écoutent avec attention les histoires de vaudou racontées par Tituba. Bientôt ces dernières eurent d’étranges comportements : regards fixes, convulsions, malaises etc…. et ce mal étrange étrange s’étendit à d’autres jeunes filles des environs.

Les médecins consultés demeurent impuissants à diagnostiquer le mal qui atteint les jeunes filles, lorsque l’un d’eux conclut à un ensorcellement. 

Bientôt, les jeunes filles dans la panique générale et la confusion, dénoncent Tituba leur servante, mais également Sarah Good et Sarah Osborne. Sarah Good est une mendiante, fille déshéritée d’une aubergiste française, quant à Sarah Osborne, est une vieille femme alitée qui a mérité la réprobation générale en déshéritant les enfants de feu son premier marin au profit de son second époux.

new-england-oct06-0022

Statue de Roger Conant, fondateur de la ville. Vous ne trouvez pas qu’il a des allures de sorcière, Roger ?

Quoiqu’il en soit, les accusations se généralisent, les jeunes filles sous pression accusent à tort et à travers, et bientôt ce sont 80 personnes qui se retrouvent dans les geôles à attendre leur jugement, et ce plusieurs mois durant, l’état n’ayant pas de légitimité.

L’été 1692, les premiers procès ont lieu, et 20 des accusés sont exécutés par pendaison pour la plupart. 

La terre souffre, les bêtes sont laissées à l’abandon, comme les récoltes, certains dans la crainte d’être accusés fuient vers New York, le commerce décroît, la ville est au plus mal.

 

new-england-oct06-029

Une rue de Salem, en dehors du secteur touristique

On met fin aux procès en octobre 1692, la plupart des prisonniers qui n’ont pas péri en prison, sont relâchés progressivement jusqu’au printemps de l’année suivante, dont la servante barbadienne. 

L’affaire eut un impact si profond que l’attachement à la foi puritaine fut remis en question et aurait probablement conduit aux principes fondateurs des Etats Unis.

Plusieurs théories furent avancées pour les causes de cette hystérie collective : une religion puritaine provocant des hallucinations massives, des faits de maltraitance des enfants, d’un complot entre deux grandes familles, l’écrasement social des femmes ou encore l’ergotisme, hallucinations provoquées par l’ergot de seigle contenant une substance que l’on retrouve dans le LSD… 

new-england-oct06-025

Un peu sinistre ce cimetière, non ?

En souvenir de ce massacre causé par l’affabulation de fillettes qui s’ennuyaient… le 1er novembre de chaque année, des adeptes, célèbrent Samhain, le nouvel an des Sorcières, dans le cimetière de la ville.

new-england-oct06-006

La Crowninshield Bentley House de 1727, maison restaurée d’un riche commandant de la marine marchande.

On ne va tout de même pas blâmer la ville qui se repaît de ce douloureux passé à des fins touristiques ?

new-england-oct06-016

Un très improbable book store situé près du Town Hall… Ah, vous voulez le livre du bas ?

Nous avons aimé nous balader à travers ces maisons typiques de style colonial ou encore fédéral. Comment rester insensible à cette étonnante et  fameuse House of Seven gables qui avait inspiré Nathaniel Hawthorne (ses ancêtres avaient pris part à la chasse aux sorcières et il fut l’auteur d’un pamphlet virulent contre le puritanisme américain, la Lettre Ecarlate, 1850),

A travers ce cimetière un peu trop sinistre (la météo l’était tout autant !), tomber sur des bouches d’égouts qui partent vers la mer, croiser des écureuils peu sauvages et peu craintifs, entrer dans un improbable book store… bref tout est fait pour que certaines choses paraissent surréalistes à Salem !

new-england-oct06-007

Une bouche d’égout à Salem

Salem, le 29 septembre 2006


Et pendant ce temps là, chez Catherine, sous le soleil de Miami…. :  l’air vif et le soleil mordant de la plage et ses cabines colorées.

A vendredi, pour une courte promenade sur la cote Nord et cape Ann….

Source et liens sur Salem, Massachussets :  

new-england-ban2

Pour retrouver toute la série « Boston & Nouvelle Angleterre »; cliquez sur la vignette.

© Photos TheMarigaZbulle, sept. 2006 – Salem, Ma.

PS. Ce billet était ensorcelé, de nombreux bugs, j’ai perdu par deux fois la parenthèse du procès, puis les photos se sont déchaînées dans des formats gigantesques, puis la mise en forme ne voulait jamais se faire… Bref…

25 commentaires leave one →
  1. avril 7, 2009 7:05

    Hello Marigaz. Pas de doute, un esprit farceur habite ce billet … Pour ma part, l’interprétation que j’ai eu de cette affaire serait une pure misogynie à l’encontre de femmes qui avaient décidé de vivre en communauté. Mais, quoi qu’il en soit, je trouve qu’ils étaient un peu « extrémistes » à l’époque. « La lettre écarlate » rend bien l’atmosphère ! Pour un oui pour un non, ils voyaient le mal partout, mais ils avaient un peu du mal … à voir le bien ;o)

  2. avril 7, 2009 7:19

    Merci pour ce moment d’explications de croyances populaires le matin… Jamais cherché à savoir l’histoire des socrcières. La fameuse maison me plaît bien sous ses dehors austères… Ah, dès le matin, je voyage avec la blogo. Merci

  3. avril 7, 2009 7:34

    Comme quoi la religion nuit gravement à la santé :)
    Merci d’avoir été notre guide tout au long de cette balade Marigaz! eh oui, c’est hallucinant comment cette histoire est aujourd’hui si subtilement exploitée à des fins touristiques!

  4. Le vieux pull permalink
    avril 7, 2009 7:55

    Quelle atmosphère !!!
    Le book-shop ressemble un peu à ma penderie.;-)
    Brrrr….. la penderie de Salem…..

  5. avril 7, 2009 8:15

    Merci de nous avoir éclairé sur cette histoire sinistre… Heureusement que les librairies sont farceuses!

  6. avril 7, 2009 8:36

    La midinette qui sommeille en moi pense à Charmed. Mais je dois être la seule dans ce cas ;)
    Intéressant billet. Je me demande à quoi ressemble Halloween là-bas. Complètement surréaliste certainement. :D

  7. avril 7, 2009 9:46

    La petite histoire était intéressante, et je suis d’accord avec M1 concernant la religion. Que d’épisodes sombres dans l’Histoire…
    Il règne une ambiance particulière sur ces photos, entre les arbres biscornu et la statue aux airs de sorcières ! Et ce n’est pas déplaisant…

  8. avril 7, 2009 10:14

    J’ai toujours été fascinée par les histoires de sorcière, et j’ai vraiment ressenti l’atmsophère pesante qui se dégage de tes photos… J’aime assez m’auto-flipper avec des histoires qui font peur, en fait: tu peux être sûre que je vais rêver de ça cette nuit…

  9. avril 7, 2009 11:27

    aah enfin une ville que j’ai visité et dont je me souviens bien. Merci pour tes photos comme piqûre de rappel. Je m’en souviens aussi pour une autre raison : sorti de bon matin avant tout le monde pour me revigorer, je me suis fait aborder par des témoins de Jéhova. Je les ai vite vu venir, ils sont tellement identiques à ceux qu’on croise ici. Et j’avais super bien bouffé dans cette ville.

  10. avril 7, 2009 12:53

    @ Catherine :
    Je pense que cette théorie est à approfondir, cumulée avec les ergots de seigle, la maltraitance d’enfants et la religion … Je pense qu’il y a peu de tout ça dans les origines de cette hystérie collective :o)
    Cela là dit c’est vrai que cette affaire eut des conséquences importantes sur le puritanisme des colons !!
    Un billet farceur, incroyable ça !!

    @ Sarah :
    La météo n’était pas top, mais la balade sympathique et parfois surréaliste … A bientôt pour la suite alors ;o)

    @ M1 :
    Subtilement exploitée ? Le « subtilement » est de trop… En fait, Salem doit avoir autant de statuts de cire kitsch que d’habitants ;o) Mais bon on va pas leur jeter la pierre, d’autant que la ville est agréable !

    @ Le vieux pull:
    une penderie comme ça… ça fait peur ;o))

    @ Isabelle :
    Drôle d’histoire que celle de ces sorcières !! Tout un pan de la colonisation américaine résumée ici… Came rappelle l’affaire d’Outreau par moment ??
    Ce book store, complètement surréaliste, en effet !

    @ Angèle :
    Assez kitsch en fait…. mais ça passe bien avec le concept. Oui, les sorcières de Charmed, j’ai jamais été fan… mais je comprends bien que l’on puisse faire le rapprochement ! Je pense plus à Sabrina, la srocière et son chat Salem (qui parle)… Oui, on a les réfs que l’on mérite :) Ma fille est fan !!

    @ Oriane :
    Je crois que tout est fait pour entretenir le mythe ;o) Il faut bien attirer les foules… Ah, la religion (enfin les rites et croyances), combien de foi a-t-elle été mise en cause dans des cas d’hystérie collective ?? Trop souvent, en effet ;)

    @ Zabou :
    Comment peux-tu faire des cauchemards avec cette fabuleuse et Maje-estueuse veste rose ??

    @ choule :
    Des témoins de Jehova internationaux :o)) Mince, c’est l’invasion… Be careful ! c’est peut être un complot ??

  11. avril 7, 2009 1:02

    Merci pour cette promenade et découverte. Je ne connaissais pas du tout! Ouais, c’est vraiment too big les Etats Unis!

  12. avril 7, 2009 5:12

    Ah Salem. Pour être une grande fan de H.P.Lovecraft où Salem est au centre de chacune des histoires, je me suis toujours imaginée cette ville empreinte de mystère, avec des maisons en briques (et non en bois) à l’architecture monumentale. Euhhh, oui, l’ambiance a l’air assez inquiétante, mais il y a-t-il encore des vestiges architecturaux du passé?

  13. avril 7, 2009 8:58

    Oui j’aime bien Sabrina aussi. ^^
    Certainement la sorcière la plus attachante de Hollywood.
    Ca me fait penser d’ailleurs que Soleil Moon Frye qui joue la meilleure amie durant ses années fac est l’interprète de Punky Brewster dont Punky B a emprunté le nom. :)

  14. avril 7, 2009 9:09

    @ Anne :
    Comment ?? Tu habitais à NYC et tu n’es pas montée jusque là ?? Il va falloir y retourner, je ne vois que cette solution ;o) Oui, c’est grand… Il y a encore tant d’endroits que j’aimerai voir !!

    @ Marie :
    Ah, Mlle est amatrice de lecture sci-fi, mais bon H.P. Lovecraft !! Un classique… Euh… shame on me, mais on doit avoir 3 ou 4 titres de Lovecraft dans nos bibliothèques qui débordent, mais je ne crois pas en avoir lu ???
    En revanche, quand j’étais dans le Maine, je n’ai jamais cessé de penser à Stefen King !!
    Je te rassures les maisons en brique de style fédérales existent aussi et sont assez importantes dans certains quartiers, mais j’ai du choisir un minimum de photos, et c’est pas évident … Il y a encore plein de choses historiques à Salem, bien restauré et bien conserver, c’est ce qui amène le touriste, alors ;o)

    @ Angèle :
    Bahh, quand Mini Blonde regarde, je ne peux m’empêcher de regarder aussi !!
    Tu parles, je n’ai jamais fait le lien entre cette gamine de 7 ans dans Punky Brewster des années 80 (que j’ai regardé aussi, tu parles !!) et l’amie de Sabrina !!

  15. avril 8, 2009 7:31

    Toute la subtilité réside dans le fait d’avoir su détourner une histoire tragique pour en faire une curiosité touristique ; )
    J’ai oublié de le dire mais tes photos me rappellent « Midnight in the Garden of Good and Evil »! Une « atmosfear » spéciale ; )

  16. Sunny Side permalink
    avril 8, 2009 7:48

    Juste une petite correction « l’été 1892 » plutôt 1692 selon ton texte ??? Ce qui m’effraie dans tout cela c’est encore trop d’actualité un partout dans le monde et pas si loin. Je me demande combien les US ont d’églises et de sectes ? Très bon billet !

  17. avril 8, 2009 10:29

    @ M1 :
    Probablement….. C’est sûre que j’ai pas envie de me promener à Outreau !! Bravo, pour le atmosFaer :o))

    @ Sunny Side :
    OOpss ! merci d’avoir vu cette coquille !!! Ca y est c’est rectifié !! C’eut été un billet farceur…. J’ai du rédiger 2 x le passage du procès car écrit après le 1er jet, rien n’a été sauvegardé !!
    Ouais, les USA… le pays de Dieu non ?
    Le puritanisme s’est pris un sacré revers après cette histoire, rien que de lire « la Lettre écarlate » on voit bien que Hawthorne est pétri de culpabilité, alors que ce n’est que l’un de ses ancêtes qui a participé au procès !

  18. avril 8, 2009 4:12

    Un billet ensorcelé ?! Je me sens moins bordélique quand je vois tous ces bouquins ! :) Et je crois avoir vu le film avec Montand ou Signoret ou les deux, mais ma mémoire me joue des tours, c’était il y a bien longtemps !

  19. avril 8, 2009 4:36

    @ Frieda :
    Hallucinant ce book store !!
    Tu viens de mettre le doigts sur un truc que je développe habituellement, à savoir le ciné ou la littérature, néanmoins, concernant Salem ce serait trop important sans doute ?
    Pour le film j’ai regardé, en effet avec les 2, Signoret et Montant, une adaptation d’une pièce d’Arthur Miller, scénario de JP Sartre… de 1956 tout de même… Je n’en ai aucun souvenir !!

  20. avril 9, 2009 1:17

    les photos sont superbes ! franchement, c’est peut-être stupide mais j’avais une petite larme à l’oeil (l’émotion, la nostalgie) en lisant ton post. c’est vrai que je n’ai jamais laissé beaucoup de commentaires auparavant mais depuis que je suis sur la blogosphère, je lis ton blog régulièrement. je le trouve vraiment très chouette. mais je te reproche (nan c’est faux je te remercie) de m’avoir fait découvrir Toast car j’ai reçu les deux colliers commandés ce matin et je n’en suis pas déçue ! bises

  21. avril 9, 2009 5:20

    Excellent post, j’adore cette histoire de sorcières de Salem!

  22. avril 9, 2009 10:03

    @ lau-ra :
    Merci et pourtant il faisait vraiment pas beau, alors la lumière… et j’avais à l’époque un appareil tout pourri … pfff….
    En tout cas, je suis très touchée par ton commentaire… merci de le trouver chouette ce blog (chouette on est au moins 2 à dire « chouette » !!) ….
    Et je me demande bien à quoi ressemblent tes colliers commandés chez Toast… Nan, me remercie pas, hein !! J’aime beaucoup Toast, mais encore plus pendant les Sales !! j’espère que tu as commandé le catalogue papier ? Juste pour l’odeur et les photos !!

    @ Daphné :
    Merci !! J’ai du me remettre dedans et j’ai trouvé intéressant de remettre l’histoire du procès dans le contexte … Car finalement, avant d’y aller je n’en savais pas grand chose non plus…. et c’est pas au Witch Museum avec son accent que j’aurai pu capter toute l’histoire… Bon, ce n’est qu’un résumé, mais j’ai tenté de faire complet tout de même :o)

  23. août 28, 2009 10:16

    Super cette petite visite de Boston, je me passionne pour cette histoire de sorcière de Salem :)
    Es-tu allée à Danvers ? ou à Peabody, Beverly ou encore Andover ?

    • août 28, 2009 10:38

      Bienvenue Lote !
      Oui, Danvers est la banlieue toute proche de Salem. C’est d’ailleurs là que nous avons dormi. Mais le secteur s’avère sans grand intérêt, plus banlieue tu meurs ;o) Le reste pas vu, il semble que tout les centres d’intérêts historiques aient été mis en valeur plutot sur Salem :)
      D’ailleurs, Boston il me reste encore une paire de billets…. IL faut impérativement que je prenne mon courage à 2 mains :o)

Trackbacks

  1. Miami 2007 #3 - On the beach « Parismages.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :