Skip to content

Seattle (part.3) De Pine Street à Pioneer Square

juin 21, 2010

Avant de flâner dans Pioneer Square, nous décidons, pour ce second jour à Seattle de faire les boutiques du centre ville, en commençant par du lèche-vitrine  sur la très chic 5th Avenue jusque Pine St., puis de redescendre sur Pine là où se concentrent les grands magasins (Macy’s, Nordstrom…), les grandes enseignes (Gap, Old Navy,  J. Crew …) et les centres commerciaux de Pacific Place et de Westlake Center : en quelque sorte, le centre vital et bouillonnant de la ville, aménagé d’une grande place piétonne.

De bon matin, je dévalise la boutique Sephora (il y en a peu ici dans l’Ouest) avec des produits Clinique (presque 50% par rapport aux prix pratiqués en France)… Mon « conseiller » (il est déjà assez inhabituel d’en avoir « un » et non « une ») était fort maquillé, mais s’est avéré d’excellent conseil !

Nous nous achetons des flip flop à 3 $ la paire chez Old Navy, elles nous serviront plus tard dans les piscines des hôtels. Un rapide coup d’oeil chez J. Crew et Nordstrom, mais les couleurs et les imprimés nous font fuir. Le rayon chaussures ne suffit pas non plus à me convaincre… On achève notre shopping chez Pro Shop Seahawks dans le Pacific Place pour trouver casquettes et tee-shirts de l’équipe de foot locale (les Seahawks) histoire de ramener quelques souvenirs sympa-typiques...

Des paquets plein les bras, mais le ventre vide, nous faisons un break au food court du Westlake Center où Zok déniche un comptoir de spécialités grecques (Mediterranean Avenue)… L’houmous est à se damner, et on en fera à nouveau notre cantine pour le lendemain (2 plats copieux pour moins de 18$) ! Nous tentons les smoothies à un autre comptoir (9$), mais faits de glace fondue et non pas de fruits frais mixés, ils sont assez décevants !

Nous reprenons le chemin de l’hôtel, histoire de se débarrasser de nos achats et nous dirigeons cette fois de l’autre côté à Pioneer Square à un block de notre hôtel.

Au début du XXè siècle, il semblerait que malgré les efforts des investisseurs, on ne parvienne pas à maintenir le centre ville ici, qui se développe plus au nord (autour de Pine St. où nous étions le matin même). Dès les années 30, le secteur est laissé à l’abandon, et c’est 30 ans plus tard qu’un plan de réhabilitation fut engagé afin de rénover et préserver les immeubles de briques et de pierres à ossature métallique pour la plupart fortement inspirés par l’Ecole de Chicago.

Aujourd’hui cette enclave possède un charme indéniable. Ses boutiques de mode s’avèrent nettement plus pointues que dans Pike et Pine St., on y trouve du Rachel Comey notamment (si vous ne connaissez pas, je vous conseille de découvrir sa nouvelle collection FW 2011 sur Style… je suis particulièrement fan de ses chaussures ! Voir absolument chez Creatures of Comfort),  les boutiques de ce genre distribuent habituellement de l’A.P.C., Isabel Marant (plus chers que chez nous forcément), Acne, Alexander Wang, Comme des Garçons, Lover, Mociun, United Bamboo, Vena Cava etc… à l’image de la boutique Totokaelo située sur Western Avenue (913).

On y trouve également des Galeries d’Art, des Musées, des Librairies (Elliot Bay Book Cie), et des bars à la déco traditionnelle et chaleureuse à l’image du Triangle Pub, Marcus’ Martini Heaven ou Colin’s Pub... faisant office de pôle culturel et nocturne de Seattle, avec à deux blocks les stades sportifs des Seahawks et des Mariners (équipe de Base-ball).

Aujourd’hui, Fête de la Musique oblige, nous finirons sur une note musicale avec l’un des quatre groupes de rock américain formés à Seattle. Considéré comme ayant défini le style « grunge » début des années 90 avec Pearl Jam, Nirvana et Alice in Chains, Soundgarden est surtout le premier des quatre qui signa chez une major … et qui, selon les rumeurs, se serait reformé depuis le début de cette année après un long silence de 12 ans !

La clip surréaliste de « Black Hole Sun » fut un véritable hit sur MTV lors de sa sortie en 1994… et la chanson fut jugée « inappropriée » par Clear Chanel après les attaques du 11 septembre 2001. (source Wikipedia)

  • Un peu plus …

  • Pour la petite histoire : L’un des ornements le plus représentatif de Pioneer Square est l’élégante pergola de fonte et de verre de Pioneer Place (1909). Cette dernière abritait à l’origine les usagers de la Comfort Station sous-jacente. En 2001, elle fut heurtée par un camion et s’écroula entièrement… La compagnie d’assurance du transporteur dut assumer sa reconstruction pour 3,4 millions de $… (Source : Guide Bleu, Ouest Américain).
  • A savoir : Le Pioneer Building (sur Pioneer Place) est le point de départ de l’Underground Tour, une promenade insolite au RDC des premières maisons de Seattle enfouies lors de la reconstruction après l’incendie de 1889  (15$ par personne tout de même !).

18 commentaires leave one →
  1. juin 22, 2010 11:57

    Je suis chaque fois subjuguée par tous les détails que contiennent ces billets. Entre ça et les photos, chaque lecture est un véritable plaisir … je me répète … je sais !!! Vite, la suite.

    • juin 23, 2010 10:12

      Merci Lolotte… C’est peut être un chouïa trop long, mais je ne sais pas faire court … merci en tout cas !

  2. juin 22, 2010 1:00

    Belles photos et beaux récits, merci, ça donne envie d’y aller.

  3. juin 22, 2010 8:58

    C’est comme si j’y étais! Rien n’est oublié, les mag, les restau, la culture, les anecdotes…. Vraiment super!

  4. juin 22, 2010 10:20

    flip flop powaaa ; )
    je trouve ton rendu de couleur hallucinant pour les photos !!

  5. juin 22, 2010 11:42

    Que j’aime me balader, par procuration, avec toi !

    • juin 23, 2010 10:19

      @ Kanban : Merci et bienvenue

      @ Spiruline : Merci… à cette allure mes vacances de 3 semaines vont faire 1 an de billets de blog ;-))) et forcément, j’ai des anecdotes à la pelle… plus marrant que les infos touristiques ;-)

      @ M1 : flip flop’s world !
      Pour les couleurs, merci le soleil de Seattle !

      @ Fri : Pas de risque d’avoir mal aux pieds… enfin, même quand nous nous retrouvons tu sais que je reste une folle furieuse ;-))

  6. Audrey permalink
    juin 23, 2010 8:18

    J’adore les quartiers abandonnés et rénovés ensuite. Parce que quand ils redeviennent vivants, on a l’impression qu’ils ont toujours une petite âme en plus par rapport à des quartiers qui ont été pensés dans le but d’être commerçants et donc très fréquentés.
    Sinon rien à dire, à part que je me vois m’y promener :)

  7. Sunny Side permalink
    juin 23, 2010 8:33

    La dernière photo avec la pergola et le taxi jaune est magic ! Développée en digigraphie ce serait un tableau à rêver !

  8. juin 23, 2010 10:28

    @ Audrey : Ces quartiers ont en effet un charme à part et la magie opère dans la plupart des cas… Ces quartiers sont souvent en cours de « boboïsation intensive », d’embourgeoisement, les galeries, les boutiques…
    Les bars sont chouettes… la seule chose, ce sont ces homeless qui traînent particulièrement à la frontière du quartier des affaires et de Pioneer Square. Cependant, ils abordent rarement les passants…
    Un local de Portland nous disait qu’en hiver il y avait peu de homeless en ville et que la plupart d’entre eux semblaient venir de Californie, où ils devaient avoir passé un hiver plus clément …

    @ Sunny Side : Je ne connaissais pas précisément le principe (ou label) de la digigraphie développée par Epson… Cela dit, nous cherchons toujours quelques photos de nos voyages à éditer sur toile en grand format, mais sincèrement y’a de quoi hésiter ;-)

  9. Sunny Side permalink
    juin 23, 2010 2:28

    Explique moi … je ne comprends pas pourquoi y a de quoi hésiter ??? Tu n’es pas assez enthousiaste concernant tes photos ? celle-ci est inouïe ! Ok c’est subjectif pour elle je le ferais sans hésiter !

    • juin 23, 2010 2:42

      C’est à dire qu’avec toutes les photos que nous avons… nous ne savons plus quoi choisir ! Car sur un voyage entre 1.000 et 3.000 photos selon le voyage, il y a au moins une dizaine de pépites… et multiplié par le nombre de voyages ça fait pas mal de raisons d’hésiter ;-)

  10. juin 23, 2010 3:46

    La magie des mots et des images opère. A partir de ce que tu écris, j’imagine vraiment les scènes, des personnages, des modes de vie, des rythmes…

    • juin 23, 2010 9:01

      Je suis flattée ;-)

  11. juin 23, 2010 9:52

    Bon alors, non mais … Je vais réussir à venir mettre un com à la fin ! Alors … je voulais dire … Tes photos font vraiment envie. Mais on dirait que vous n’avez pas eu beaucoup de pluie ?! On nous aurait menti ;o)
    Pour le choix des photos à mettre au mur, pour ma part, je passe par une étape intermédiaire en 13×18. Je les accroche, et je laisse décanter jusqu’à ce que le choix me saute aux yeux … Bon, je dis ça … je dis rien !

  12. juillet 12, 2010 5:37

    15$ mais ca les vaut! si vous avez le temps faites le, car voir une ville sous la ville c’est assez etonnant

  13. juillet 13, 2010 11:06

    @ Catherine : Pas de pluie, du tout !!! ah si sauf à Yellowstone et un peu à Salt lake City ^^
    Le problème c’ets que chez nous l’étape intermédiaire est devenue définitive :-))

    @ Célia : oui, en effet, ça me semblait pas mal…. or nous avons dû faire des choix (pas toujours les meilleurs, mais…) pour visiter la ville en 3 jours et finalement l’underground n’a pas été retenu dans le programme fait au jour le jour !
    Cela dit, j’y retournerai bien à Seattle…

Trackbacks

  1. Seattle (part. 4) Seattle Center & Gasworks Park « The Mariga’Z Bulle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :