Skip to content

La péninsule Olympique (part.7) Hoh Rain Forest

septembre 29, 2010

Notre curiosité pour l’Olympique State Park fut titillée par cette terre présentée comme un lieu de contrastes, faite de montagnes et de glaciers à une altitude ridicule (2 400 m environs), de forêts humides, d’une côte et d’un climat forcément atypique. Hoh Rain Forest devait en être le point d’orgue : une forêt humide, une jungle tempérée promettant une variété de mousses étonnantes, d’immenses épicea sitka et une faune impressionnante (des cerfs). Et puis, ce serait notre première rain forest !!

Le fait que la météo capricieuse influait largement sur la perception du parc ne m’avait pas effleurée au départ : s’il pleut trop, cela gâche forcément la visite, mais s’il fait vraiment beau, la forêt n’est plus vraiment elle-même…

Nous n’en retiendrons qu’une agréable balade à travers des arbres géants et des tapis de mousse … sous un soleil trop radieux pour que la forêt se montre sous son véritable jour ! Point de cerfs rencontrés … mais cela est sans doute lié à l’heure de notre balade, un peu trop tardive… D’ailleurs cette année, malgré le décalage horaire, nous ne sommes pas parvenus à nous lever avant 9h00 !! En même temps, ce sont les vacances, non ?

Ce jour là, nous quittons définitivement l’Etat de Washington et la Péninsule Olympique, non sans avoir profité des multiples points de vue de la route 101 sur une côte Pacifique déchiquetée et battue par le vent et les vagues. Ruby Beach est une plage sauvage très photogénique, jonchée de pins Douglas et de rochers à l’allure fantomatique.

A la traversée des villes jumelles d’Aberdeen et d’Hoquiam, la crise de l’industrie du bois et de la pêche; ressources principales de ces deux villes, nous a immédiatement sauté aux yeux ! La traversée a un côté franchement déprimant… pas habituée à faire dans le regard sociale ou la photo glauque, je n’ai réussi  qu’à immortaliser ce hot-dog appliqué à se badigeonner de ketchup ! Tout un symbole …

Prochaine étape : les côtes pacifiques de l’Oregon…

Photos © TheMarigazbulle

22 commentaires leave one →
  1. septembre 29, 2010 11:06

    Excellente cette cabine téléphonique, très « jurassic park » : )
    Grandiose et angoissant ce décor ! et la plage, ne fait pas rêver mais peur, j’ai l’impression qu’une vague va balancer un cadavre : )

    • septembre 30, 2010 8:49

      On a retrouvé Laura Palmer emballée dans un plastique transparent non loin de là, 200 miles tout au moins… Tu flippes, hein ;-)))
      J’adore cette cabine… d’ailleurs, il y en a une autre ici… bon ok, ça ne fait rire que nous la phone et la flore !! ( là : http://ouestusa2010.wordpress.com/2010/05/11/seaside-rendez-vous-day-6/ )

  2. Audrey permalink
    septembre 30, 2010 7:00

    Marrante cette cabine, on a l’impression qu’elle est là depuis trois siècles :)

    Tu dis qu’il y avait une industrie du bois dans le coin ? Ils ont l’air d’avoir quand même préservé un peu la forêt vu la grandeur des arbres sur tes photos !

    • septembre 30, 2010 8:54

      Le surnom de l’état de WA n’est pas pour rien « Evergreen state »…. Tout ce qui est dans le parc est protégé, mais il en reste encore…. Bref, c’est énorme, tu ne fais que traverser des forêts tout le long, même au bord de la mer !!
      Les grands cèdres font partis des espèces protégés, mais il y a des forêts de conifères de toutes tailles à perte de vue, et parfois au détour d’un virage, une colline complètement dénudée (ça fait un peu fin du monde…. d’ailleurs, Zok se demandait si quelques scènes de la « La Route » n’avaient pas été tournées dans le secteur ??

  3. Hannah permalink
    septembre 30, 2010 8:29

    Tu te rends compte: on a dormi à Hoquiam !!
    Un motel en face du supermarché….
    Grand souvenir de glauquitude…!

    • septembre 30, 2010 8:57

      Waouw en effet… pour rien au monde je n’aurai voulu m’arrêter là ! D’ailleurs, j’ai bien fait de pousser jusqu’à Seaside (OR) pour la nuit suivante, parce que le paysage de l’embouchure de la Columbia à Astoria n’était guère plus gai :))

  4. septembre 30, 2010 10:16

    Probablement que ce hot dog ayant en guise de cape un drapeau américain est assez symptomatique de la région …
    Laura Palmer a vraiment existé ou c’est juste la série qui a été tournée dans ce coin ??

    • septembre 30, 2010 10:54

      Il suggère une idée du décalage en tout cas cet hot-dog :)
      Laura Palmer est « l’héroïne » de David Lynch dans Twin Peaks … j’avoue, je suis une grande fan et j’ai regretté de ne pas avoir vu les Squanalmie Falls dans le secteur de Seattle où fut tourné une grande partie de Twin Peaks :)

      • octobre 2, 2010 10:11

        Concernant Laura Palmer, c’est juste que la maniére dont tu l’exprimais, je me suis soudain demandée si Twin Peaks n’était pas une adaptation d’une histoire vraie … J’ai vu aussi mais il y a trés trés longtemps.
        bon week end !

  5. septembre 30, 2010 8:22

    Quand je vois tes photos et lis ton texte, c’est le mot démesure qui me vient à l’esprit. Tout des arbres aux hot dog, des distances à la taille des fôrets m’a l’air immense…. Impressionant!

    • octobre 1, 2010 11:50

      Tout est plus grand… le terme de démesure nous convient bien à nous, nous qui venons de l' »ancien continent »… Devant ces espaces, on effleure à peine du doigt le sentiment de liberté éprouvé par les colons du nouveau monde :)
      Bon… avec ta fille à Boston (c’est bien Boston ?) , ce sera peut être le moment de faire le voyage au-delà de l’Océan ???

  6. octobre 1, 2010 12:43

    brrrr, c’est vraiment très beau, mais j’aimerais moyennement me perdre dans un endroit pareil un soir de novembre… à moins que, de retour à la civilisation, on ne me propose un encas dans le Diner du hotdog géant en chaussettes ! Énorme.

    • octobre 7, 2010 8:43

      J’suis pas une inconditionnelle du hot dog, mais celui là … trop bien :)

  7. octobre 3, 2010 1:22

    Non mais cette cabine ?!
    On en ferait, de la grandiose série mode, dans un tel décor !
    Quant à la dernière photo… terre de contrastes, les US !

    • octobre 7, 2010 8:45

      Ah oui, ben tu vois… je n’y ai même pas songé en tant que décor d’un shoot fashion, et pourtant tout ce vert partout !

  8. octobre 4, 2010 4:51

    C’est flippant à souhait toute cette mousse !
    J’adore le hod-dog …

  9. octobre 6, 2010 3:29

    Oh la cabine est poilante! Je vois que tout le monde l’a remarquée… Et la plage… Un décor de film fantastique avec ces rochers… Moi aussi, j’ai pensé à Laura Palmer.

  10. octobre 7, 2010 8:49

    @ Lolotte : Il ne manquait plus qu’un tyrannosaure au milieu de toute cette végétation ;-)

    @ Isabelle : Oui, on est pas très loin du décorum Twin Peaks, qui se déroulait dans l’état de Washington à l’est de Seattle… des chutes d’eau, du bois… tiens, faudrait que je me refasse la série, en entier cette fois (faut que je rachète la 2è partie de la saison, j’ai l’intégrale en VHS, c’est « inregardable » depuis l’avènement du DVD … et seulement la 1ère partie en DVD import UK, parce qu’ils ont mis le temps à l’éditer en français !!!)… Oui, fan, j’assume ;-)

  11. mai 24, 2011 4:29

    Elles sont sympa toutes ces photos !

    • mai 28, 2011 1:15

      Merci Elyes et bienvenue :)

Trackbacks

  1. Page non trouvée « The Mariga’Z Bulle
  2. Le long de la côte Pacifique (part.1) Seaside (Oregon) « The Mariga’Z Bulle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :