Skip to content

One day at John Day (Oregon) – Painted Hills (John Day Fossil Beds NM)

décembre 19, 2010

Comme je l’avais suggéré précédemment la traversée de l’Etat de l’Oregon par le centre n’était pas vraiment prévue au programme.

Seulement, entre temps j’ai reçu ce guide là, et bien franchement, au vu de la photographie de la couverture, comment ne pas avoir envi de changer mes plans ? Là, particulièrement j’apprécie la liberté que nous donnons à nos trips, et forcément la préparation préalable …

Le John Day Fossil Beds National Monument regroupe en fait 3 sites distincts : Sheep Rock Unit (exposition de fossiles et géologie), Clarno Unit (coulées de boue qui emportèrent la forêt de l’éocène et façonnèrent un paysage de falaises et flèches dans la roche) et enfin, Painted Hills Unit. Tous les sites sont dotés de sentiers de randonnées et d’expositions pédagogiques expliquant les particularités géologiques de ces roches fossiles.

Je regrette peut être de n’avoir pu consacrer plus de temps à cette partie de l’Oregon, des trois sites nous n’aurons visité que le dernier. La visite des sites nécessite plus d’une journée, plus de 161 km séparant en effet les sites de fossiles.

Le site des Painted Hills, près de la très pittoresque bourgade de Mitchell, réunit principalement deux collines basses de roches colorées formées il y a environs 30 millions d’années. Le paysage est vraiment impressionnant, même si ce ne sont pas nos premières « painted hills » , la couleur rouge donne à l’ensemble une luminosité assez inhabituelle. Dommage, que ce jour là la lumière n’était pas parfaite pour rendre des couleurs aussi électrisantes que sur la couverture de l’Oregon – Destination Guide !

Passé l’émerveillement de la traversée de la journée, on s’aperçoit que nous n’avons plus de batteries pour prendre des photos des autres sites des Painted Hills, nous découvrons notre motel à John Day (un America Best Value) où j’avais limite envie de dormir toute habillée ! Ce coin reculé du sud de l’Oregon nous a fait entrevoir un tout autre aspect, après l’agitation citadine et branchée de Portland et le circuit touristique et fréquenté de la Columbia River, la ville isolée de John Day donne sans doute raison aux clichés d’une « Amérique profonde »…

To be continued …

  • Un peu plus :

Pour plus de précisions quant à la formation géologique du site, je vous conseille l’article de ce blog en français : http://earth-of-fire.over-blog.com/article-oregon-john-day-fossil-beds-painted-hills-62128636.html, où l’on apprend par ailleurs que les meilleures photos se font sur les fins d’après midi ensoleillées, et s’il a plu juste avant, les couleurs n’en seront que plus denses …

D’autres photos du site sur Google Images !

 

7 commentaires leave one →
  1. Audrey permalink
    décembre 19, 2010 11:14

    Oh, les petits flocons !
    J’avais jamais entendu parler de ces sites, du coup je suis un peu scotchée sur les photos.
    J’ai l’impression que mon écran ne rend pas bien la couleur… C’est vraiment rouge rouge ?

  2. décembre 20, 2010 7:44

    C’est somptueux! J’aime tout particulièrement la première photo, on dirait une toile.

  3. décembre 20, 2010 4:38

    (J’aime bien tes flocons). Belles couleurs de sable et de roches. Il y a un truc similaire à Maurice ( bien sûr à une échelle moindre). Si l’on renferme le sable dans une éprouvette en respectant l’ordre de superposition des couches géologiques et que l’on secoue bien le sable. Quelques heures après les couches « se remettent en ordre ».

  4. décembre 20, 2010 5:04

    @ Audrey : les flocons sont de circonstance :)
    Il existe pas mal d’autres sites comme celui là, en France ou en Europe de l’Ouest je ne sais pas en fait … Sinon, oui, c’est bien rouge… Il y avait même des collines franchement rouges ! Ce n’est pas de la roche sédimentaire compacte, mais un peu comme du sable. D’ailleurs, l’on a pas le droit de marcher dessus …

    @ Spiruline : J’aime beaucoup ces plis, et ces dessins font fonctionner l’imagination en effet :)

    @ Isabelle : Les flocons viennent juste de s’arrêter de tomber ici ! Je n’ai jamais vu autant de neige chez moi (presque 40 cm !!) …
    Ce doit être un truc du genre aussi ! Je n’ai pas même pas eu le temps de traduire les explications géologiques … cela dit, ces collines colorées au milieu de nulle part sont vraiment étonnantes :)

  5. Sunny Side permalink
    décembre 21, 2010 9:54

    Quelle beauté ces collines ! Quand j’ai découvert Roussillon je n’en revenais pas ! Le voir à grande échelle doit être enchanteur ! Voici un lien inquiétant … regarde aussi la carte ds le Colorado ! http://owni.fr/2010/12/07/gaz-de-schistes-le-tresor-empoisonne-du-sous-sol-francais/

    • décembre 21, 2010 4:50

      J’suis vraiment pas calée sur le gaz de schistes… en ce qui concerne les énergies fossiles j’avoue mon ignorance !! Mais au moins, j’ai appris quelque chose à grâce à ton lien :)
      Pour Roussillon, tu parles des carrières d’Ocres ?
      Pas tout à fait pareil que ces collines, dont la formation est dû à des cendres volcaniques… d’ailleurs, c’est comme des collines de pop corn. Je regrette de n’avoir pu faire de gros plans, quand j’avais pu, ma batterie était plat ! Ma fille dirait que c’est ballot ;-)

      Le lien que j’ai rajouté en fin d’article explique bien mieux la formation des Painted Hills !

      En tout cas la vue satellite des puits de gaz de schiste sur le Colorado est impressionnante et effectivement inquiétante…

Trackbacks

  1. Malaise à John Day (Oregon) « The Mariga’Z Bulle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :