Skip to content

Baker City (Oregon) An almost ghost town ?

février 3, 2011

Baker City sera notre dernière halte en Oregon juste avant d’atteindre l’I-89 pour rejoindre notre hébergement dans la banlieue de Boise (Idaho).

La ville qui doit compter environs 10.000 habitants (non, ce n’est pas une ville fantôme…)  nous apparue comme désertée. Il est si rare qu’un dimanche, les villes des Etats-Unis soient désertes, mais là, on avait comme la vive impresssion d’être chez nous : boutiques et échoppes diverses fermées, et pas âme qui vive dans les rues de Baker City.

Quand j’ai préparé le voyage, je n’ai trouvé que peu de choses sur Baker City dans les guides francophones. En plein sur l’Oregon Trail, ceci laisse pourtant présager une ville à caractère historique. C’est dans le Rough Guide to Oregon & Washington (je conseille vivement ce guide si vous vous rendez dans ces états) que je trouvais au moins deux  pleines pages consacrées à la ville. L’on y apprend qu’elle éclos aux alentours de 1860 et prospéra grâce à l’agriculture et au  « ranching ».

Sur Main Street, l’imposante et gracieuse silhouette du Geyser Grand Hotel avec sa tour d’angle, dans le style victorien

Le style de ses monuments en pierre locale serait un « potpourri » (nous aurions sans doute pour notre part employé le terme de « pastiches »)  de styles européens allant du Gothique revival à l’Art Déco, en passant par du Renaissance-revival. Une centaine de ces maisons seraient  inscrites sur la liste des Monuments Historiques de l’Etat. Malgré le manque de fréquentation, la ballade y fut agréable…

Donc, nous ne nous sommes pas privés de nous y dégourdir les jambes. Nous avons immortalisé quelques façades d’immeubles dignes d’intérêt datant pour la plupart de la fin du XIXè s., quelques vitrines poussiéreuses avec un étonnant bric-à-brac (le poulet suspendu est en plastique !), des peintures murales très pittoresques et un cinéma à l’architecture inspirée de l’ Art Déco peint aux couleurs acidulées.

Je me souviens que nous avions faim, car nous étions arrivés à Baker City au moment du déjeuner, et que perturbés ou dépités par cette ville sans âme, nous avions finalement renoncé à y rechercher un endroit pour déjeuner et avions englouti nos bananes et quelque autre nourriture que nous possédions au fond de notre sac …

A noter, la ville est un incontournable pour les férus d’histoire du Far West, puisqu’à peine à quelques kilomètres au Nord se trouve l’ Oregon Trail Interpretative Center .

Pour faire le plein d’informations à caractère touristique sur le comté de Baker, je vous enjoints de consulter le Baker County Visitor Guide du Barker City Herald.

Dernier arrêt en Oregon, à quelques kilomètres à peine se profile la frontière de l’Idaho, un autre état : d’autres paysages, d’autres histoires … A suivre…

18 commentaires leave one →
  1. Audrey permalink
    février 4, 2011 8:25

    Je me demande à quel point c’est animé en semaine du coup… Avec 10000 habitants ? Cela dit, ça m’étonne aussi, qu’il n’y ait pas un chat.
    Sinon c’est très joli.
    Et j’attends avec impatience tes billets sur l’Idaho !

    • février 7, 2011 7:04

      Ben, je me demande aussi… mais j’ose espérer qu’il y a plus d’animation…. A leur décharge, c’était sans doute l’heure de « l’office » du dimanche ;-)

  2. février 4, 2011 4:19

    Je le connais bien ce poulet en plastique. Après la défaite de la France face à l’Italie en coupe du monde de foot, les italiens de Vintimille l’avaient installé comme ça dans une vitrine en lui mettant une queue de coq et un drapeau français.
    Le cinéma aux couleurs de sorbet est vachement joli.

    • février 7, 2011 7:03

      Oh ben mince alors, le poulet plastique est universel :-)))
      Le ciné art déco aux couleurs acidulé me faisait penser aux photos de Miami que Catherine avait mis sur sa série !

  3. février 4, 2011 5:52

    Photos des Grands! Merci pour l’appreciation de notre petite ville et de l’ecriture comme de belles paroles. Bon voyage sur le reste de votre voyage.

    • février 7, 2011 7:01

      Thank you for coming …. and for your nice comment ;-)
      Baker City is a very picturesque town!

  4. février 6, 2011 10:19

    Toujours autant de plaisir à suivre vos aventures ..
    Quelles seront les prochaines ? N’hésites pas à me relancer si jamais vous avez besoin d’infos rapidement sur l’Amérique du Sud , je n’ai pas oublié mais suis un peu débordée par tout en ce moment …

    • février 7, 2011 7:34

      Merci Isa !
      Nous gardons l’Amérique du Sud de côté pour l’instant…
      Nous avions prévu un trip à NYC avec la miss pour son entrée en 6è, mais les tarifs dissuasifs pour août nous ont refroidis ^^ Mini Blonde étant irrésistiblement attirée par l’Italie, je suis entrain d’étudier l’option, même si Zok préfèrerait sans doute le Cercle Polaire :))

  5. février 6, 2011 12:19

    Le contraste entre les ambiances est assez incroyable ! Le côté ville fantôme et les couleurs pastel … Quelle aventure !

    • février 7, 2011 7:35

      Oui, très jolie ambiance, et le tout vraiment bien restauré :)
      Pour l’aventure, ça va venir …

  6. février 7, 2011 6:32

    J’adore les peintures murales sur les briques. Sans doute difficiles à réaliser, sur ce support en relief. Mais tes photos sont tellement réussies qu’elles les subliment, je suis sure qu’elle sont bien moins belles en réalité !

  7. février 7, 2011 7:38

    A vrai dire, hormis celle du Royal Food où j’ai un peu forcé sur les contrastes, les autres sont telles quelles.
    Il y a en vraiment beaucoup, très old fashion ;-)
    On peut dire que Baker City a réussi dans la restauration et conservation des bâtiments anciens… pas forcément gagné pourtant !

  8. Sunny Side permalink
    février 10, 2011 6:46

    J’allais écrire « vite la suite ! Doux euphémisme … les murs que tu photographies sont incroyables ! je viens de voir Women are heroes de JR, fantastique ! A voir, la bande son est en plus excellente. Et dis à Zok qu’ils ont failli encore se crasher à l’atterrissage car la banquise FOND dangereusement !!!

    • février 11, 2011 10:46

      La suite est en brouilon et ne saurait tarder ;-) Merci pour les photos… ces murs sont très photogéniques !
      C’est vrai que nous avions parlé de JR et son Women are heroes lors de mon séjour à Bruxelles ! J’ai vu ça et là quelques articles, n’ai pas encore vu le film, mais en revanche de superbes images des favella à Rio !
      Pfiou ! inquiétante cette banquise !

  9. février 10, 2011 9:08

    Belles photos, c’est comme un décor de ciné …
    Dans les posts, il y a toujours un moment où vous avez faim ; )

    • février 11, 2011 10:49

      On en est pas loin !
      Ben oui, j’avoue je suis un estomac sur 2 jambes et dès qu’il s’agit d’avancer et de marcher, il FAUT que je me sustente !
      On finira d’ailleurs à Boise (Idaho), manger en terrasse avec un peu de vin ZhouZhou (rien que le nom !) :-p

  10. février 27, 2011 11:48

    c’est bien de montrer des villes US dont on entend jamais parler.

Trackbacks

  1. Boise, Capitale de l’Idaho « The Mariga’Z Bulle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :