Skip to content

J’aime le papier !

août 8, 2011

Vous pouvez cliquer sur l’image pour en savoir plus !

J'aime le papier.

Et je l’ai prouvé à nouveau (j’ai déjà presque tous les n° de septembre de la presse féminine française) en souscrivant à la version papier du magasine Paulette.

Longtemps j’ai cru que j’aurai pu me repaître des blogs, mais il a bien fallu se rendre à l’évidence, je ne parviens même pas à adhérer à la version électronique des magazines. Et pourtant, ça prendrai nettement moins de place une bibliothèque numérique !

Dans mon processus de désencombrement (c’est dans l’air du temps, trop de consommation mène à une aspiration vers plus de simplicité, de beaux exemples dans ma blogroll chez Miss Zen poétique et chez Martine et Yves de Destination Terre), je me suis attaquée à mes piles de magazines en équilibre, chacune faisant plus d’un mètre cinquante. L’une d’elle a perdu un mètre depuis …  Mais je n’ai pu me résoudre à les jeter sans : les feuilleter/lire à nouveau (un part un), en garder des numéros complets pour certains (des « spécial » mode, déco, lié à un évènement particulier ou encore traitant d’une destination qui nous intéresse), d’en arracher les pages qui m’intéressaient : des articles pratiques ou société – parfois avec le recul des années (la pile a été commencée en 2005) ils s’avèrent particulièrement intéressants-, de belles séries mode ou pages déco, soigneusement découpées, et non plus mises dans un cahier (la colle tout ça, ça prenait un temps fou ! ), mais glissés dans des pochettes plastifiées rangées dans le classeur concerné.

Le papier, c'est sacré.

Imaginez donc tous les efforts qu’il a fallu pour mettre ces magazines dans la benne à papier (sans compter que c’est lourd, mais ça c’est Zok qui se dévoue) ?

Quant il s’est agit des livres. Même constat : on étouffe sous des tonnes de titres, on ne sait même plus ce que l’on a, on garde même les lectures que l’on a pas aimées, celles que l’on a jamais faites et que l’on ne fera jamais, croyant sans doute que de posséder le volume fait de nous un « presque » lecteur ce chef-d’oeuvre de la littérature classique ou beatnik (là je pense immédiatement à Sur la Route de Kérouac)… Bêtises !

Donc là le processus était plus délicat à mettre en route, mais au final, on se prend au jeu et bien franchement, on m’aurait dit un jour qu’allégée de 1/5 de ma bibliothèque (pour l’instant) je me sentirai mieux, je ne l’aurais pas cru ! Et bien oui, quand on s’allège, on se sent plus… libres !

Par contre, comme les livres sont sacrés et que l’on est pour le « recyclage », on a fait un tri entre les livres : à revendre (le mieux c’est sur Amazon pour les plus recherchés et moins lourds, et le vide-grenier pour le reste), à donner, et parfois à jeter (qui voudrait d’une édition d’un bouquin juridique d’il y a presque 20 ans ?).

En conclusion.

J’en reviens à Paulette, et je vous causerai certainement encore de mes expériences de désencombrement… Si vous aimez les initiatives sympas, un peu « underground » et surtout « hand made », n’hésitez pas à faire grimper le Paulettomètre... que je trouve bien bas pour l’instant !

Bref, cela coûte un peu d’encourager cette idée, mais pas tant… Allez, au pire, 2 numéros de ce magazine que vous achetez chaque semaine, en râlant finalement qu’il ne vaut guère les presque 2 euros que le buraliste vous demande ?

Et devinez quoi ? Si jamais Paulette sort son numéro 1 papier, et bien, il rejoindra ma pile des magazines conservés précieusement, et non pas la benne papier !

Bon, je reviens vite ! J’ai encore plein de choses à dire sur : notre voyage de Seattle à Yellowstone (la fin est proche, rassurez-vous), la préparation de notre séjour new-yorkais avec notre pré-ado mini-blonde, et toutes les choses qui me passent par la tête et que je ne prends pas le temps de coucher ici !

11 commentaires leave one →
  1. août 8, 2011 8:26

    Il m’arrive parfois (plutôt rarement) de faire le tri sélectif. Je ne parviens pas à me séparer de mes vieux magazine littéraire (qui datent du lycée), de mes vieux M/S (médecine & science). Quant aux livres…. je les chéris, mais je n’ai pas Sur la route dans ma biblio. ;)
    Et Paulette ? Ben, je sais pas

  2. août 8, 2011 11:25

    Je n’arrive pas à me séparer de mes anciens mags, surtout ceux de déco !! j’ai pensé faire des tableaux avec les meilleures feuilles ^^

    • août 9, 2011 3:37

      @ Stéphanie : ben tu aimes bien le papier aussi :-)

      @ M1 : ah oui, la déco c’est certainement les mag les plus difficiles à se débarrasser. Ceux là, je ne n’ai pas encore attaqué la pile. Cela dit, y’a 15 ans j’avais prêté ma collection à une copine qui me les a jamais rendus. Bon, au final, ça m’a fait râler… mais c’est 40 kg de papier en moins… et à vrai dire ils m’ont peu manqué ;-)

  3. août 9, 2011 6:56

    Je suis abonnée à Libé et au Monde en numérique et je m’y suis trés bien faite …
    Pour les magazines , je suis comme toi , j’ai besoin de feuilleter. Par contre, fini les abonnements car je finis par me lasser au bout d’un moment.. en tout cas, cela a été le cas avec le dernier , Elle magazine, au bout d’un an, je n’arrivais même plus à les lire et je trouve le contenu ininterressant , c’est dire !

    Quand aux bouquins, je fais généralement le tri à chaque déménagement … il faudrait peut être que j’en prévois un rapidement ;)
    Bises et à quand le grand départ à NY ?
    C’est pour bientôt non ? A moins que tu y sois déjà …

    • août 9, 2011 3:40

      @ Isa : L’information ne me dérange guère sur ce support, en revanche, les photos et pages mode, non, ça ne prend pas.
      Quant à Elle, je crois que nous sommes toutes un peu lasses. Je l’achète aussi sporadiquement à condition que le contenu m’intéresse. C’est en général le cas pour les spécial mode, ou encore en décembre. Les articles sont pour la plupart des articles de copinage et ça devient fatiguant … on est pas des jambons !
      Bientôt le départ…. j’en reparle vite !

  4. août 9, 2011 1:30

    Les magazines je ne les feuillette que dans les salles d’attente. Par contre j’adore les livres, mais dans ma vie de nomade, je suis obligée de m’en défaire. Peu attachée aux biens matériels, je ne trouve pas ça difficile. Généralement je les donne autour de moi ou alors ils finissent dans les bibliothèques municipales… que je ne fréquente pourtant que pour cette occasion, va savoir pourquoi ! Mais surtout pas dans la benne ! Pour ne plus m’encombrer, je suis passée au livre électronique que je lis sur un « reader » jamais sur un ordinateur. D’ailleurs lire un article sur un pc m’insupporte… je l’imprime. Comme quoi moi aussi à ma manière, j’aime le papier !

    • août 9, 2011 3:43

      @ La bricole : le processus est dur au départ quand tu dois te séparer de livres, mais finalement on s’y fait bien. Pfff… et on respire !
      Quant au livre électronique, je n’ai pas encore tenté l’expérience, bien que j’y vienne progressivement avec mes guides en version numérisé et l’ordi portable en vacances qui remplace les guides et les feuilles de route.

  5. août 10, 2011 3:32

    oups, commentaire perdu, re-écrire :)
    Ca fait un moment que je dois revenir dans la bulle des blogs, m’y voilà, après deux déménagements…..
    et je re-découvre ta bulle à toi, tes voyages et tes jolis texte, les images qui donnent envie de faire le tour du globe
    Big bises
    Andrea

  6. août 15, 2011 8:45

    Waou tu as désencombré ta bibliothèque ! Je suis jamais arrivée ! Ce que je fais c’est donner, vendre immédiatement les livres que je n’ai pas aimes ….. Mais je n’ai pas trié ma biblio, j’avais fait un petit tri avant la naissance d’Antoine mais rien de spectaculaire…. Je confirme Amazon et sinon pour les Parisiens, Gilbert (faut aller sur place et ils ne prennent pas tout mais j’ai quand même fait de bonnes affaires)
    Pour Paulette, je vais aller voir ça de plus près !!!!
    Et merci beaucoup de parler de mon blog !!!!!

  7. Audrey permalink
    août 16, 2011 8:47

    Pour le moment je rêve surtout d’avoir une vraie bibliothèque dans un appartement plus grand, pour pouvoir stocker un peu plus ! Pour le moment je me restreint au maximum, je ne garde que mes National Geographic et des revues d’art quand j’en achète… Le reste a tendance à me quitter au bout d’un moment…

  8. septembre 1, 2011 4:31

    Je jette au fur et à mesure … sauf les magazines de déco. Après je regrette d’avoir jeté, surtout quand je retombe sur un vieux mazine rescapé de mon tri sélectif drastique !
    Sinon, des mois que j’avais déserté la blogo, je vois que tu voyages encore, j’adore tes récits. A très vite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :