Skip to content

Sur la promenade de Brighton Beach

octobre 8, 2011

Brigthon Beach Avenue sous le métro aérien

A la lecture d’un billet du feu « Forever NY » sur Brighton Beach  ( appelé aussi Little Odessa), j’ai eu très envie lors de notre retour à New York de consacrer une visite à ce quartier atypique de Brooklyn. Passé Manhattan, cela représente à peu près 45 mn de métro aérien avec une vue plongeante sur des quartiers dont on imagine même pas l’existence. Je crois que je me suis imprégnée de toutes ces images à l’aller et au retour, je n’ai cessé d’avoir le nez à la fenêtre, alors que les locaux avaient le nez sur leur e-book. C’était un dimanche du mois d’août, il n’y avait pas grand monde sur la ligne Q.

La promenade de Brighton Beach serait la plus longue du monde

Très récemment j’ai réécouté la glaçante BO de Requiem for a dream (Lux Aeterna, par Clint Mansell), et soudain l’image de l’héroïne jouée par Jennifer Conelly (qui porte le même prénom que moi dans la version française, alors qu’il s’agit de « Marion » dans la version d’Hubert Selby) sur l’affiche du film, vue de dos, face à la mer, au bord du ponton de Brighton Beach, s’est imposée à moi. Cela rend tout à coup cet endroit beaucoup plus glauque qu’il ne l’est en réalité (enfin, si vous avez vu le film … ). Il paraît que cette scène est un clin d’oeil à la scène de fin de Dark City (film dans lequel l’actrice joue également) reproduite à l’identique dans le délire camé de Jared Leto.

Derrière les stands vinstage, les manèges de Coney Island. The Wonder Wheel (la grande roue) date de 1920.

Parvenus au dernier arrêt « Brighton beach », nous descendons au niveau de la rue principale recouverte presque entièrement par la ligne de métro (j’adore cette image !) où toutes les échoppes portent des enseignes en lettre cyrilliques. Premières impressions : on est vraiment ailleurs ! Zok sait maintenant où l’un de ses jeux : GTA IV, débute dans une course folle sous ce métro aérien. On ne voit pas la mer, mais on devine aisément quelle direction prendre, on sent les embruns… Avant d’arriver à la plage, on traverse des quartiers de brownstones avec des cours intérieures où des personnes âgées réunies sur des chaises pliantes tiennent un bavardage animé dans une langue qui n’est pas d’ici.

La grande tour derrière était le « Parachute Jump », présenté en 1939 à la Foire Expo de NY, il fut démonté puis remonté comme vestige … c’est certainement l’un des vestiges le plus glauque !?

On arrive au bord de la plage, une promenade de planches tout le long nous mènera en à peine 20 minutes à Coney Island. Mais avant, on se fait une petite place parmi les locaux installés sur les bancs sous les tonnelles à l’abri des rayons du soleil, et l’on observe … ceux qui observent, face à la mer.

A droite, le Cyclone (montagnes russes) construit en bois, date de 1927.

On aurait pu également prolonger notre balade sur Brighton Beach Avenue, et visiter ces curieux magasins, voire gouter quelques spécialités culinaires, prendre quelques souvenirs exotiques. Mais le vent qui balayait la promenade des planches était le bienvenu, à Manhattan l’air était étouffant ce jour.

Les manèges de Coney Island vu du métro

Parvenus trop rapidement à Coney Island que j’imaginais beaucoup plus grand, mais non, le parc n’est pas si imposant. Des vestiges de l’ancien parc ont été intégrés dans le nouveau, mais au lieu de lui donner un air vintage, lui donne plutôt une allure inquiétante qui conviendrait parfaitement à un décor d’une nouvelle de Stephen King (avec un clown, si possible …) . Le quartier ne semble pas encore au bout de sa réhabilitation. Comme je le suggérais précédemment, il a vraiment souffert des gangs depuis les 60’s et sa fréquentation n’était guère des plus recommandables jusque depuis peu. Aujourd’hui on y croise des familles en balade à la recherche d’une distraction pour les enfants, d’un peu d’air en bord de mer dans un lieu populaire, de jeux joués sur des terrains en bordure de la promenade  (on a vu souvent un espèce de jeux d’équipe – 2 x 2 à prioir -, qui ressemble un peu à la pelote basque, mais dans une moindre superficie, et là, la balle se renvoie immédiatement avec les mains -ça doit faire mal !!- contre le mur… quelqu’un sait-il de quel jeu il s’agit ?).

Vue du métro, ligne Q

Nous sommes retournés à Manhattan, contents de cette excursion éloignée de l’atmosphère touristique et consumériste * de Times Square, en se repaissant encore d’images d’arrières cours sur l’itinéraire du métro aérien.

* J’emploie ici le terme non pas dans sa définition étymologique, mais dans l’usage dont abusent sociologues et analystes économistes pour qualifier notre « société de consommation ».

All photos M. Zochowski © Brighton Beach-Coney Island août 2011

25 commentaires leave one →
  1. octobre 8, 2011 10:26

    Un superbe endroit ! Unique !
    Sinon t’as vu l’espèce de monstre blonde qui t’a photobombé le premier cliché? : ) mouahahaha

  2. octobre 8, 2011 11:40

    J’apprécie toujours ces billets si détaillés et je me dis que si tu les relis avec qq; mois de recul, cela reste un merveilleux journal de voyage. Encore une fois, bravo !

  3. octobre 9, 2011 8:14

    J’ai très envie également d’aller me balader du côté de Brighton Beach et Coney Island mais je ne pense pas que cela sera pour la prochaine fois.Pourtant , tes photos m’en donnent très envie ….
    Mais, j’ai déjà Williamsburg et le Queens à découvrir avant tout !!

  4. octobre 9, 2011 12:17

    J’ai pas aimé du tout, je trouve ça glauque !

    J’emmerde les russes de Brighton Beach… :)

  5. octobre 9, 2011 2:15

    Un peu pressé par le temps, je ferai cette promenade intéressante un peu plus tard… mais promis d’y reviendrai !
    Un coucou de Fort Worth, TX. A bientôt !

  6. Audrey permalink
    octobre 9, 2011 5:29

    Je crois que c’est la première fois que j’entends parler de Brighton Beach :)
    Ta photo des montagnes russes me fait bizarrement pensé à un petit reportage que j’ai vu il y a pas longtemps sur Tchernobyl, où on tout était resté tel quel, y compris les manèges de la fête foraine. C’était très glauque et assez fascinant. ça n’y ressemble pas du tout (enfin je crois), mais j’y ai pensé en voyant tes photos.

    • octobre 9, 2011 6:55

      @ M1 : Unique oui :) Un vrai décor de film… avé les caricatures ad hoc … j’avais une photo avec ou sans… avec c’est mieux non ?

      @ Merci Lolotte, oui absolument ! Les albums, je garde ça pour la retraite (ahem… j’y crois pas un instant !), mais quand on recherche un truc sur nos voyages, on vient sur le blog :)

      @ Isa : Williamsburg, pas eu le temps… C’est grand Brooklyn ! Un des coins les plus branchés depuis quelques années, en effet ! Le Queens, on le traverse à chaque fois en taxi quand on vient de JFK, mais là aussi, pas le temps d’y faire ou d’y voir quoique ce soit …
      Ehé, la date du marathon approche… dans moins d’un mois !!!! Prête ? En tout cas, tu as toute mon admiration ;o)

      @ Zok, oui, bon… c’est mon côté qui aime la « glauquitude » :)
      J’ai honte de n’avoir toujours pas vu la « vingt cinquième heure » de Spike Lee … Donc, pour les sources de ton désobligeants commentaire, ici http://www.youtube.com/watch?v=yGiAgEubPp4 à 1:00 …

      @ La Bricole : Waouh !! Le bonjour à la famille Ewing :))) Hâte de lire bientôt tes aventures… le Texas, est dans mes tablettes pour un prochain trip ouest ;o)

      @ Audrey : sans doute parce que le secteur n’a pas réellement un intérêt touristique et commercial… Moi, j’adore me perdre dans les endroits popu : là ça cause russe partout, les enseignes et les affiches sont en cyrillique, des personnages un peu haut en couleur (cf ma photo du haut ;) ), les vieux sur la plage, bref, tu ne sais plus que tu es à … NY !
      Après, les fêtes foraines, je ne sais pas, mais ça possède une connotation glauque, sans doute due à nos références littéraires ou cinématographiques. Comme le clown de Ca …
      Ah oui, Zombieland, ça finit aussi dans une fête foraine :D

      Rien à voir …

      C’est toi qui m’avait parlé sauf erreur de Rubicon ?! Et bien j’ai commencé à regardé la saison I et vais regretter que cette saison soit l’ultime :(

      • Audrey permalink
        octobre 9, 2011 7:18

        Oui ! Un rythme super lent, mais c’était vraiment prenant. J’ai bien regretté qu’il n’y ait qu’une saison de Rubicon, mais il paraît que la série n’a pas trouvé son public…

      • octobre 9, 2011 8:12

        C’est bien regrettable … tout à fait le genre de série que j’affectionne ! Les premières parties de la première saison sont toujours lents , le temps que tout se mette en place.
        C’est un peu comme « Jéricho » (2 petites saisons), si tu ne l’as pas vu, je te conseilles :)

      • octobre 9, 2011 9:01

        Avec c’est rigolo, sans c’est mieux : )

      • octobre 10, 2011 10:12

        Ahem… authentique rime avec esthétique, enfin, rime seulement :)
        Ce n’est pas toi qui me disait que j’avais le chic pour virer les touristes/gens/êtres vivants de mes photos ??

  7. octobre 10, 2011 10:29

    Ouais mais là t’as pris la fille de Jabba le Hutt en photo ^^

    • octobre 11, 2011 12:53

      Rhhaa c’est pas sa mère ??

  8. octobre 11, 2011 11:10

    Merci pour les photos! Surtout que je suis un fana de montagnes russes, une promenade en Cyclone (quoique 1927…) serait sûrement agréable. A+

    • octobre 11, 2011 1:05

      La miss était bien tentée…. perso depuis mes problèmes de cervicales, c’est le genre de truc que j’évite ;) Les montagnes russes en bois sont d’un grande longévité à priori …

  9. octobre 12, 2011 7:02

    Comme Audrey, je n’avais jamais entendu parler de Brighton Beach. Etrange endroit qui ne fait pas américain, mais qui pourrait être n’importe où dans le monde. Une fois de plus, je suis larguée, n’ayant pas vu les films dont tu parles ni même entendu parler de Rubicon et Jericho. En revanche, je montrerai la photo de cette incroyable avenue sous le métro à mon fils qui collectionne les GTA.
    Vu immédiatement la mère de Jabba le Hutt!

  10. octobre 13, 2011 11:58

    Les références cinématographiques me suivaient au fur et à mesure de la découverte de ces clichés.
    Le réalisateur James Gray surtout.

    Belle série, très belle série.

    NowMadNow

    • octobre 14, 2011 9:50

      @ Isabelle : Brighton Beach ne fait ni parti des destinations trendy ou attendues, c’est en cela qu’elle m’intéressait bien ;) Très populaire, et oui, le mélange des cultures y est intéressant… Si on traverse NY de part en part, on a l’impression de faire le tour du monde :)
      Quant à Requiem for a dream, culte ! Le genre de film qui dissuade n’importe qui de toucher à la drogue … dur, mais assez représentatif de son époque (fin des années 90, le film est sorti en 2000). La musique est tout simplement saisissante.
      Je n’ai toujours pas vu la 25è heure de Spike Lee… mais mis sur ma liste !

      Quant à Jericho et Rubicon, ce sont des séries qui n’auront pas trouvé leur public, 1 ou 2 saisons, pas plus. Rubicon débute après le trauma du 11/09/2001, le thème est le complot.
      Jericho est plus une fiction sur une attaque des USA à grande échelle, le thème du survivalisme y est abordé. Les deux, où pourtant le pitch initial semble assez SF, privilégient la « réalité » à tout élément de science fiction ou grand spectacle.

      @ NowMadNow : Bienvenue et merci de ton passage :)
      C’est marrant que tu me parles de Gray, car c’est effectivement « son » quartier, et quand je recherchais un peu les films tournés dans ce secteur, je suis effectivement tombée sur son « Little Odessa » (que je n’ai pas vu). Pourtant Gray fait parti de ces cinéastes adoubés du public français, et il filme énormément NY… Au même titre que la filmo de Spike Lee, j’ai pas mal de retard à rattraper afin de parfaire ma culture cinématographie ;-)

      Merci pour les images :)
      Les tiennes ont l’air pas mal aussi… tiens je vais aller faire un petit tour du monde …

  11. octobre 17, 2011 5:45

    Je rêve de découvrir les Etats-Unis et plus particulièrement New-York, San Francisco et Los Angeles.

    Tu me laisses rêveuse envoyant ce paysage… Je ne pensais pas que l’on pourrait trouver un quartier autant atypique tout en restant proche de Manhattan.

    Merci à Isabelle de Accro de la Mode, de m’avoir fait découvrir ton superbe blog.

    Petite question : Parles-tu aussi de Londres ? Car j’y vais le week-end prochain, et je suis à la recherche d’adresses atypiques :)

    Belle soirée, au plaisir.
    M.

    • octobre 17, 2011 7:17

      Hello Margaux et Bienvenue :)
      Joli programme et je te souhaite de découvrir tous ces endroits, d’autant qu’il existe difficilement des villes si différentes aux Etats Unis que celles-ci !!
      LA est de prime abord un peu décevant, il faut vraiment s’approprier l’endroit et y rester quelques jours… San Francisco, tous les européens l’adorent, en plus c’est une ville facile à parcourir. Quant à NY, et bien, une traversée de part en part vaut un tour du monde !

      Aha ! le plus drôle (je l’ai vu en allant sur ton TumblR !) nous habitons la même ville :)

      Pour Londres, mes billets datent un peu et pas réellement de destinations hors des sentiers… néanmoins, tu trouveras quelques indications en cliquant dans la marge sur la photo du coucher de soleil sur la Tamise :)

      A bientôt et belle soirée à toi également !

    • octobre 17, 2011 7:19

      Ooopss mon lien pour Londres semble HS, alors c’ets par là : https://marigaz.wordpress.com/tag/londres/ enjoy !

  12. octobre 17, 2011 9:57

    Merci beaucoup pour toutes tes informations :)

    Belle soirée, bises.
    M.

    • octobre 23, 2011 10:49

      Je t’en prie Margaux ! A bientôt ;o)

  13. octobre 23, 2011 1:00

    Oh, je suis en retard, en retard! Une éternité que je n’ai pas eu le temps de faire un tour ici, je le regrette amèrement! J’en ai manqué des choses dis donc!!!
    Moi, c’est la référence à S.King qui m’a un peu fait flippée; j’ai vu les images de ÇA tout au long de ma lecture…
    C’est le genre de quartier qui font les voyages, j’adore, vraiment. Merci pour ce merveilleux journal de voyage!
    à bientôt! – dans quelques jours, non? J’espère que tu vas faire un petit coucou dans le secteur ou à tout le moins, tu nous fait signe et on se voit qq part! On est à moins de 60 minutes de Montréal… ;)

    • octobre 23, 2011 10:53

      Ah Martine, vu mon rythme tu ne rates pas tant de choses ;o)

      J’ai malheureusement des références qui font que des fêtes foraines et des clowns, des personnages idéaux d’histoires inquiétantes … je déteste les clowns d’ailleurs, et l’opus de S. KIng n’a rien arrangé … J’ai vu que vous étiez allé à Bangor d’ailleurs, un jour d’excursion !
      Comme tu le dis, ce sont ces quartiers authentiques et sans touristes qui font les voyages :)

      Je te réponds en mp pour le reste … et oui ! bientôt !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :